Aller au contenu principal
Résumé

Elisabeth Roudinesco aborde cette notion de spectres de Marx et Freud dans l'oeuvre de Derrida en centrant son intervention autour de quatre axes principaux.

Tout d'abord, la manière dont Derrida mobilise le discours freudien sur le refoulement et analyse les différents spectres de Marx qui hantent le monde occidental après la chute de l'empire soviétique.

Ensuite, comment Derrida mobilise "Hamlet" de Shakespeare, pour mettre en scène la "spectralité" de Marx (avec la figure de Louis Althusser en arrière plan, présente sans être dite).

Puis en établissant un parallèle entre la volonté d'éradiquer l'idée communiste inventée par Marx et l'idée d'inconscient réinventée par Freud.

Enfin, sur la notion de frontière entre rationnel et irrationnel à propos de ce spectre de Marx, elle soulignera comment Derrida, qui ne tombe jamais dans l'idéologie de la conspiration, en est cependant à la frontière.

Information complémentaire

Colloque, Petite salle, Centre Pompidou, 21/11/2005

Intervenants Jacques Olivier Bégot : animateur(s) / modérateur(s)
Elisabeth Roudinesco