Aller au contenu principal
Résumé

Nathalie Piégay commence par définir l'érudition telle que Foucault la pense mais aussi l'imaginaire en tant qu'il suscite l'imagination et la littérature, et enfin l'érudition fictive ou archive fictive. S'appuyant sur un texte de 1964 consacré à Flaubert (préface à "La Tentation de Saint-Antoine"), Nathalie Piégay tente de démontrer comment ce dispositif que Foucault a montré paraît encore aujourd'hui configurer notre rapport à la littérature et notre relation au texte en tant que lecteur, en tant que critique, en tant qu'écrivain.

Information complémentaire

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 22/11/2004

Intervenants Françoise Gaillard : animateur(s) / modérateur(s)
Nathalie Piégay