Aller au contenu principal
Résumé

La forme employée par Patrick Deville dans son livre "Pura Vida : vie et mort de William Walker", est différente des vies de Pierre Michon ou de Christian Garcin. En effet, la présence d'un narrateur met en perspective le récit de la vie du personnage. Il n'avait pas le projet d'écrire particulièrement une vie. Pour lui, la littérature dépasse le "genre" et doit pouvoir les rassembler tous. C'est l'un des aspects de son oeuvre qui emprunte à de nombreux genres différents, même si Plutarque et Marcel Schwob se sont vite imposés à lui comme influences formelles décisives. Patrick Deville lit ici un extrait de son livre.

Information complémentaire

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 05/11/2007

Intervenants Dominique Viart : animateur(s) / modérateur(s)
Patrick Deville