Aller au contenu principal
Résumé

Artisan.e.s des mots et des images, iels nous plongent dans des imaginaires repensés par le prisme du genre. Dans le sillage de glyphes, de langages épicènes, de ligatures, mais aussi par la sonorité des mots féminins et masculins, des formes et des couleurs, du moche et du beau, des acteur.ice.s du monde culturel et artistique questionnent les liens entre esthétique et société patriarcale, le langage comme enjeu de pouvoir pour montrer que l'inclusivité n'est pas qu'une affaire de linguistes.

Information complémentaire

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 28/06/2021

Intervenants Kiyémis
Enzo Garrec Le
Clémentine Labrosse : animateur(s) / modérateur(s)
Iris Schleinitz
Dans le cadre de la série Le féminisme n'a jamais tué personne !, 18-01-2021
Le scandale de l'affaire Weinstein fin 2017 a libéré la parole des femmes sur les affaires de harcèlement et de violence. Cet événement a fait prendre conscience plus globalement que la société était en partie organisée selon un principe de domination masculine. Mais, depuis cette libération de la parole des femmes, tout est-il résolu ? Difficile de croire que l'égalité entre hommes et femmes se soit désormais imposée partout, ou ou que les problèmes de domination soient réglés pour toutes les femmes, quels que soient leurs origines et leurs parcours sociaux. Des combats restent à mener, mais comment porter la parole féministe ?
18/01/2021