Aller au contenu principal
Résumé

Alors que les dérèglements climatiques se multiplient, des voix de plus en plus nombreuses s'élèvent pour demander la reconnaissance de droits de la nature, afin de protéger forêts, rivières et montagnes face aux tentatives d'appropriation et d'exploitation abusives.

 

Comment modifier les pratiques industrielles qui ne respectent pas les limites écologiques et mettent en danger l'humanité ? Faut-il inscrire la notion d'écocide dans le droit international pour lutter contre la destruction de la planète et de ses ressources ? Des écosystèmes (les fleuves par exemple) peuvent-ils devenir sujets de droit ? Certaines initiatives voient le jour, comme le parlement de Loire ou le parlement de l'Etang de Berre. Certaines cultures - africaines, amérindiennes - se distinguent de l'individualisme occidental et ont une vision collective de la nature comme bien commun. Il importe en effet de trouver un récit positif et mobilisateur de la nature.

Information complémentaire

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 05/10/2020

Intervenants Aurélie Luneau : animateur(s) / modérateur(s)
François Ost
Valérie Cabanes
Dans le cadre de la série Vivre durable, 20-01-2020
Changement climatique, réduction de la biodiversité, catastrophes naturelles… les constats scientifiques alarmants s'accumulent et la prise de conscience de l'urgence climatique se généralise dans la société. Quel nouveau modèle économique et social mettre en place pour répondre aux enjeux écologiques ? A quel niveau agir pour favoriser la transition écologique ? Le cycle “Vivre durable” vous propose des pistes de réflexion et d'action pour une transition écologique, solidaire et équitable.
20/01/2020