Aller au contenu principal
Résumé

La psychiatrie connaît une très grave crise. Elle se manifeste par des mobilisations de soignants – manifestations, grèves, voire grève de la faim - par des démissions en masse de psychiatres du secteur public et plonge souvent patients et familles dans le désarroi. Les constats de dysfonctionnements liés à la rationalisation et aux réductions budgétaires sont nombreux.

 

Mais la psychiatrie ne souffre pas seulement d'un manque de moyens. Quelle place pour la parole du sujet et pour la psychanalyse à l'heure de la prédominance des neurosciences dans le discours ambiant et quelles modalités de soins ?

Information complémentaire

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 01/04/2019

Intervenants Philippe Petit : animateur(s) / modérateur(s)
Xavier Gommichon
Valérie Pera Guillot
Adeline Hazan
Dans le cadre de la série Psychiatrie, psychanalyse et malaise social, 08-10-2018
En quoi la psychanalyse peut-elle constituer une boussole pour aborder les souffrances des individus/sujets, mais aussi les violences de nos sociétés contemporaines ? L'actualité récente a mis en lumière, une nouvelle fois, l'état alarmant du secteur psychiatrique en France. Les réformes successives et le déficit de moyens aboutissent à une situation explosive qui laisse de côté - dans la rue, dans les prisons… - nombre de personnes souffrantes. À travers ce cycle de 5 séances, des praticien.ne.s, des chercheur.e.s, des représentant.e.s d'associations, des politiques, des artistes démontreront la nécessité d'une approche humaniste ainsi que la valeur de l'orientation analytique dans la clinique psychiatrique la plus contemporaine.
08/10/2018