Aller au contenu principal
Résumé

Tornade, tsunami, épidémie : une catastrophe naturelle n'est pas seulement un ensemble de phénomènes physiques mais aussi un événement social et politique qui pèse sur les destins de millions d'individus et qui altère les territoires. Au cours de situations dites « à risque » se jouent les interactions entre les populations exposées, les dispositifs de prise en charge de ces personnes et les dynamiques de reconstruction qui se mettent en place.

Quelles ressources politiques et critiques apparaissent alors dans ces situations d'exception ? Comment les populations et les acteurs de l'urgence s'en emparent-ils ? Comment les sociétés affrontent-elles et dénouent-elles de telles tragédies? Quelles transformations politiques et institutionnelles provoquent-elles, notamment en termes de veille, pour pallier les carences structurelles. Que cela dit-il de nos sociétés et de leur aptitude à gérer le risque inhérent à la vie humaine, sur une Terre de plus en plus fragile?

Autant que naturelle, voire bien plus, la catastrophe est sociale, et pose la question des formes de réseaux de vigilance à adopter face aux risques et à leur propagation dans un monde de plus en plus interdépendant.

Information complémentaire

Débat - Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 14/11/2011

Intervenants Romain Huret
Didier Torny
Michel Alberganti : animateur(s) / modérateur(s)
Dans le cadre de la série Éclairages pour le XXIe siècle, 01-01-2002
Ce cycle souhaite offrir un éclairage particulier sur des thèmes d'actualité dans toutes les disciplines, en s'appuyant sur des parutions éditoriales récentes.
01/01/2002