Aller au contenu principal
Résumé

A l'occasion de la parution du 18e numéro des "Cahiers de médiologie", la Bpi organise une rencontre autour des révolutions industrielles de la musique.

Si les pratiques musicales du XIXe siècle ont été largement structurées par la standardisation de l'orchestre symphonique

et par le saut – qualitatif et quantitatif– du piano vers l'universel, le XXe siècle n'est-il pas celui d'une nouvelle révolution industrielle de la musique ? Cette dernière passerait à la fois par l'adoption,

dans la diffusion puis la création musicales, des techniques et technologies nouvelles que sont la radiodiffusion, l'enregistrement sonore ou la synthèse des sons par ordinateur ; et par la gestation

d'un nouveau système fonctionnel de la musique, désormais enjeu majeur des industries culturelles, mais aussi arme politique et économique émancipée de ses anciennes fonctions militaires,

religieuses et familiales.

Depuis une dizaine d'années, enfin, une nouvelle époque de cette organologie semble advenir : c'est pour essayer de la comprendre que nous avons interrogé les bouleversements, parfois encore

sous-estimés, qu'ont subis instruments et dispositifs musicaux au siècle dernier.

Information complémentaire

Débat - Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 24/01/2005

Intervenants Hugues Vinet
Bernard Stiegler : animateur(s) / modérateur(s)
Rodolphe Burger
Andrea Cera
Elie During
Nicolas Donin : animateur(s) / modérateur(s)
Dans le cadre de la série Les Cahiers de médiologie à la Bpi, 01-01-2002
La Bpi a accueilli les "Cahiers de médiologie" de septembre 2002 à novembre 2004, afin de proposer au public une rencontre autour de la thématique abordée dans chacun des numéros de la revue.
01/01/2002